Pour moi

Bal masqué 2018 – les poches

Partagez

Oui ! Il fallait le savoir, au 18ème siècle, ces dames avaient des poches. Alors certes, pas comme nous l’entendons de nos jours. Elles devaient passer à travers toutes leurs épaisseurs pour y accéder.

Version 18ème siècle et un peu d’histoire

poches

Poches en lin brodé de fils de soie

1700-1725

Victoria & Albert Museum, Londres

Les sacs et autres réticules n’existant pas encore, les poches sont donc indispensables pour ranger, mouchoirs, clefs… Comme aujourd’hui quoi.

Les poches vont généralement par 2 et sont presque toujours brodées soit au fil de laine, soit au fil de soie en fonction de votre statut. Grâce au lien qui les traversent, elles se nouent à la taille sur la chemise dit d’hygiène. Elles se placent sur les hanches, sous le jupon et la jupe.

On y accède via une fente dans les paniers, les jupons, la jupe puis le manteau (dans les plis, vous comprendrez un peu plus tard, dans un prochain post).

Ma version

Modèle Simplicity 3635

Tissu : popeline de chez Tissus Papi

Biais maison : Liberty

J’ai commencé par le plus simple forcément… Le tissu blanc est une très belle popeline achetée chez Tissus Papi. Elle est très agréable au toucher et est facile à travailler. J’ai fait moi-même le biais dans un tissu Liberty utilisé pour cette blouse que j’ai cousu pour moi, et pour celle-ci cousue pour ma fille. Il n’a rien à voir avec le tissu que j’ai choisi pour ma robe mais il a au-moins le mérite de me débarrasser d’un biais dont je ne savais plus quoi faire.

Au prochain épisode : les paniers.

Un commentaire sur “Bal masqué 2018 – les poches

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.